retouche okSalut Sébastien, tout d'abord merci d'avoir accepté de répondre à ces petites questions. Mon blog est dédié avant tout à la pêche à la mouche sur les rives de l'Huisne et de ses affluents. Je cherche à y mettre en avant la beauté des paysages dans lesquels j'évolue lors de mes sorties. J'essaie pour cela d'accompagner mes articles d'un maximum de photos, qui valent souvent mieux que de longs descriptifs...et je dois admettre que je trouve la chasse aux images assez passionnante. Le simple fait de se retrouver seul en pleine nature dans la plus grande discrétion offre bien souvent de belles émotions, quel bonheur de pouvoir immortaliser ces moments quand on est équipé d'un appareil photos... J'imagine qu'au niveau émotionnel, tu as un tas de choses à nous raconter. Mais avant tout, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas encore, tu es dans la région depuis peu il me semble ?

Je m'appelle Sébastien, j'ai 33 ans, je suis né en Picardie à Beauvais où j'ai vécu presque 20 ans de ma vie. Je suis "chef d'entreprise" ça sonne bien même si je suis tout seul lol^^ J'ai monté ma société pub il y a maintenant 1 an et 3 mois. Effectivement je suis dans l'Orne depuis seulement decembre 2014.

Qu'est ce qui t'as attiré dans la région, si ce n'est pas top indiscret ?

Ce qui m'a attiré dans la région ? Alors au départ, j'ai connu la région comme terrain de jeux pour les ballades motos en groupe. Des amis qui étaient de la Madeleine Bouvet jusqu'à l'année dernière nous faisaient passer ici pour rejoindre les Alpes Mancelles, qui sont des routes à virages magnifiques avec des panoramas fabuleux (St Leonard des Bois, St Ceneri etc..). Lorsque j'ai perdu mon emploi en région parisienne, ils m'ont proposé de venir dans la région, j'ai visé un contexte hors motos et je suis tombé amoureux de la région boisée, de l'Huisne et du calme que pouvait m'offrir la région du Perche. Pour moi ça a été le déclic pour prendre un nouveau départ loin du stress de la vie parisienne que je menais, et je ne regrette pas, vu que c'est ici que j'ai rencontré la femme qui partage ma vie actuellement.

Quels sont tes principaux centres d'intérets ? 

Mes principaux centres d'interêt sont la moto, la photo, la nature et la pêche. J'aime aussi le sport VTT, la musculation même si j'y consacre peu de temps actuellement.

 Comment est née ta passion pour la photographie ? Comment t'y es tu formé ?

Alors ma passion pour la photo est née assez tardivement bizarrement. Mon père faisait de la photo en argentique, j'adorais ça, mais en tant que spectateur. Puis à force de voir des expos photos je m'y suis intéressé mais pas encore en tant que photographe. Puis un jour lors d'une de mes nombreuses ballades en forêt je regardais les chevreuils que je voyais assez régulièrement, puis des araignées et je me suis dit... zut pourquoi je prendrais pas un souvenir à chaque fois que je vois quelque chose de beau dans la nature. Et là mon ancienne petite amie et ma mère m'ont offert mon premier boîtier reflex à Noël... Et depuis je n'ai plus arrêté.. C'était il y a presque 10 ans.

Pour ma formation photo, je n'ai jamais pris de cours, je suis totalement autodidacte dans le domaine. Bien sûr je me suis renseigné sur des sites spécialisés, j'ai pris des conseils sur des forums et après c'était surtout de l'application.. Je prenais mon appareil partout, puis j'allais lors de mes roulages sur circuit avec mon appareil prendre les copains lorsque je ne roulais pas, et j'ai commencé à prendre goût à la photo sportive en plus de l'animalier.

Ensuite à force de traîner sur le circuit Carole et faire des photos, une personne m'a repéré et m'a offert une chance d'intégrer bénévolement l'équipe photos de L'ACO pour les 24 heures du Mans il y a 6 ans. Mes photos ayant plu à pas mal de monde, j'ai ensuite monté ma première micro entreprise en tant qu'auto entrepreneur en plus de mon ancien emploi d'ingenieur telecom chez une marque mobile rouge.

J'ai commencé à faire des piges photos pour les principales revues motos nationales et ensuite je me suis lié d'amitié avec le rédacteur de "Moto News Magazine" qui était un magazine gratuit mensuel distribué dans toute la région Nord Pas de Calais Picardie.
Quand j'ai perdu mon emploi, celui ci m'a offert l'opportunité de monter ma société et de lancer le même magazine en Ile de France.

14172085_582443925268513_271538126_n

Peux-tu nous dire quel type de matériel tu utilise lors de tes sorties photos ?

Alors niveau matériel j'ai commencé avec un Canon EOS 450D mais très vite j'arrivais aux limites du boîtier, je me suis ensuite procuré mon premier boitier pro qui était un canon EOS 1D MK II mais je ne m'y suis pas trop fait. J'avais pris à coté un EOS 50D (que j'utilise toujours) et un boîtier pro canon EOS 1d MK III que j'utilise encore. A part un 5d MK III que j'utilise régulièrement, je n'ai pas du matériel dernier cri... J'utilise du matériel pro mais ancien car hélas le prix d'un objectif 400 mm 2.8 coûte actuellement 11 000 € j'utilise donc comme boîtier un canon 50D, un canon 1d MK III et un canon 5d MKIII en objectif, j'utilise un samyang fisheye 8 mm full manuel, un canon 16-35 2.8 série L, un canon 70-200 f4 série L, un canon 400 2.8 non is série L, un doubleur de focale série 3 et un trépied carbone, une rotule pendulaire et monopode carbone pour porter le 400 (6kg) ensuite j'utilise des tenues de camouflages 3d pour l'animalier, avec casquette et masque intégré plus des gants 3d. J'utilise régulièrement une ghillie pour mon objectif et un filet de camouflage pour les affûts.

 Tu es pêcheur à la mouche, parle nous un peu de ce qui t'as amené à pratiquer cette pêche.

Alors la pêche à la mouche, ça a débuté le jour où je suis tombé à 4h du matin, pendant que mes parent dormaient, sur un reportage sur l'équipe de France de pêche à la mouche, je devait avoir 10 ans. Très vite j'ai fouillé dans le materiel de mon père et je suis tombé sur une vieille canne de 7 pieds 6 avec une soie bien écaillée. Nous avions un petit lot de pêche au bord d'un étang privé. Alors très vite j'ai apris à lancer sur le terrain de pétanque. Je n'avais que la soie, la canne et un vieux bas de ligne fait en monobrin de 20/100 avec un morceau de laine rouge. Un jour mon grand père est venu et m'a offert sa canne shakespeare en 8 pieds 6 et un moulinet abeille. J'ai découvert ensuite le film "Et au milieu coule une riviere" et là ce fût le coup de foudre pour cette technique.

J'ai ensuite commencé à faire mes premieres mouches pour pecher les gardons et rotengles de l'étang. J'ai ensuite intégré le club mouche du Beauvaisie à Beauvais où ils m'ont pris directement sous leur ailes. J'ai commencé de façon assidue à apprendre à fabriquer mes mouches, mon dentiste m'avait offert tout son materiel de montage avec des demis cous et cous complets hoffman et metz, bref à l'époque c'était la rolls du materiel. Je lui montais ses mouches en échange.

Peu a peu j'ai participé, lors du Salon mondial de la pêche à la mouche qui était à l'époque à Villepinte, à un concours de montage. Malgré mes 15 ans, j'ai fini en finale. J'avais gagné mon étau danica, une canne decathlon en carbone im6 et deux places à la chaise dieu du Theil.

Je me perfectionnait en réservoir. Mon club me fit prendre ma licence et me mit en compétition où j'avais fini au pied de l'équipe de France junior de pêche en reservoir.

Au fur et à mesure du temps je me suis perfectionné, délaissant même les autres types de pêche. Je pêchais au poisson mort manié le brochet, je me mis au carnassier, au streamer, à la peche en mer avec les plumes pour le maquereau et le bar également. Je suis devenu Vice-Président du club de pêche de Beauvais jusqu'à mes 20 ans. Ensuite à 22 ans, je suis parti sur Paris et là j'ai du mettre la pêche à la mouche de coté jusqu'à mon arrivée dans le Perche.

14256803_582922508553988_168747409_n

Quelles rivières pêche-tu ?

J'ai commencer par pêcher le Therain à Beauvais pendant presque 4 ans, ensuite je suis parti pêcher cette riviere en amont en campagne pendant presque 3 ans. J'ai pêcher également une riviere normande qui se jette dans la mer (l'Hyeres) où je pêche toujours un peu quand je vais voir mes parents qui vivent la bas et la Bresle où j'ai fait ma première truite de mer. J'ai pêché également le Doubs, le Dessoubre et depuis je pêche l'Huisne et la Sarthe.

Tu dois certainement avoir une ou deux petites anecdotes de photographe pêcheur à nous raconter ?

Alors curieusement je ne prends jamais mon matériel photos quand je vais à la pêche.. chose bête mais mon materiel m'a tellement couté cher et a été un sacrifice financier (vente de mon ancienne moto) que je le prend pas pour la pêche.

Mais sinon j'ai des anecdotes assez drôles.. toujours en pêche à la mouche, les hirondelles qui te gobent ta mouche en vol pendant la période de la mouche de mai ou encore un couple qui prenait un certain plaisir sexuel sur la berge pendant que je remontait la riviere en waders...

 Tu t'occupe d'une revue sur la moto, j'imagine que cela ne te laisse pas énormément de temps pour sortir l'appareil en dehors des circuits ?

Oui je m'occupe d'une revue moto. Quand je ne suis pas sur les circuits, je sors l'appareil pour aller en forêt. J'ai quand même du temps pour moi car quand je ne fais pas le commercial en Ile de france, je travaille de chez moi, donc je pars en forêt la nuit pour shooter tôt le matin ou alors le soir après la fermeture des concessions. J'arrive à trouver du temps pour moi et c'est même depuis mon arrivée dans l'Orne que je me suis perfectionné en photos animalières et surtout dans ma technique d'approche des animaux et particuliermeent du grand gibier.

14182236_582443915268514_385528439_n

 As-tu déjà songé après la moto, ou en parallèle, à t'orienter vers la création d'une revue "nature" ?

Alors pour être honnête, non je ne me suis jamais penché sur le lancement d'une revue nature même si je pense que j'y prendrais un goût certain et similaire à celui de la moto, mais je ne me trouve pas encore assez bon dans ce domaine de la photo animaliere pour me lancer. Je bave devant des photographes animaliers comme Christophe AUBERT qui est pour moi le meilleur photographe animalier de l'Orne, Franck SEBERT, Teddy et Didier BRACARD et un ami Loic ARBRAZ qui fait des photos également superbes. Si un jour je pense avoir leur niveau... je me pencherais sur la question ^^

 As-tu des projets photographiques à venir dont tu pourrais nous parler ?

Projet photographique oui.. faire un maximum de clichés des animaux du Perche pour une expo au Parc Naturel Régional du Perche à Nocé. Et là actuellement en plein début du brâme du cerf à l'heure où je vous écris, j'espere pouvoir vous faire partager diverses clichés.

 Peux-tu nous choisir quelques photos que tu pourrais nous commenter ?

Alors je vais vous fournir quelques photos. l'une de celles qui me tiens le plus à coeur, c'était cette année en mai 2016 où après 4 ans de recherche et d'observation, je pourrais photographier mes premiers renardeaux, grâce à un ami. J'en avait toujours revé. J'ai passé 12h d'affut sans bouger un jour de pluie après 3h de route et une nuit à dormir dans le camion, où ils ne sont jamais sortis. Je suis revenu une semaine après, je me suis remis en position à 6h du matin et à 10h30 l'un des renardeaux a sorti sa frimousse à peine 2 secondes, j'ai patienté jusqu'à 12h30 pour que les 4 sortent et dans l'après midi j'ai pris cette photo de 3 des renardeaux du terrier.

retouche 2 ok

Ensuite celle-ci où j'ai mis 30 minutes à pouvoir m'approcher des 3 chevreuils qui se nourrissaient au bord d'une mare. Cette chevrette m'a observé (sans vraiment me voir avec ma tenue) j'était à bon vent et je pense que seul le bruit du declencheur attisait sa curiosité, au point qu'elle s'est approchée si proche de moi qu'après ce dernier portrait, la mise au point de mon objectif ne pouvait plus se faire car la distance minimale était atteinte (environ 5 mètres).

14169470_582440268602212_234606870_n

 Il y a également cette photo prise en 2014. Je faisais mon premier brâme du cerf en forêt pas loin de Rambouillet.

14218315_582440628602176_1794667125_nEt je pense clore sur celle-ci qui est la première photo d'un pilote dont je suis fan depuis près de 15 ans, Valentino ROSSI, au circuit du Mans lors du Grand Prix de France motos en 2014.

14182244_582442455268660_132584519_n

Pour terminer, peux-tu nous parler de ton logo, de ta signature photographique, une tortue ninja avec un appareil photos ?

Alors en ce qui concerne mon logo (le site n'existe plus par contre) c'est une tortue ninja car à l'époque lorsque je m'inscrivais sur des forums motos, je me devais de chercher un pseudo, j'ai toujours été un fan de la marque Kawasaki et de sa gamme sportive phare les Kawasaki Ninja. Pendant que je me creusais la tête à chercher un pseudo, je regardais un episode des tortues ninja et là j'entend leur cri de ralliement KOWA BUNGA et dans le générique on entendait KOWA BUNGA le cri des NINJA. kowa==> kawa le cri des ninja... pour moi c'était niquel. Mon pseudo fût donc kawa bunga.lol. J'ai choisi ce logo car la tortue me definissait bien, animal avec une carapace, je montrais pas grand chose de moi à l'epoque... et le générique collait à mon pseudo. Ce pseudo m'a suivi presque 15 ans et pour rendre hommage à cette partie de ma vie qui était liée à la moto, j'ai choisi l'une des 4 tortues ninja (mon préféré) pour le logo. J'ai donc choisi Leonardo qui utilisait toujours 2 sabres et vu que sur les circuits j'ai generalement 2 boitiers photos cela me collait bien. Je lui ai rajouté ce petit casque de moto et remplacé ses sabres par deux appareils photos et voilà mon logo était né.

Je te remercie pour le temps consacré à répondre à ces quelques questions, qui nous permettent désormais de mieux connaitre le passionné que tu es. On se croise bientôt sur les rives de l'Huisne pour aller rendre visite à nos amis les ombres de 2ème catégorie.

Pour conclure, je vous invite vraiment à jeter un oeil à l'univers photos de Sébastien, si vous souhaitez voir davantage de photos, allez voir sa page facebook ==> "Sébastien virieux photographie animalière" https://www.facebook.com/Sebanimalier/?hc_ref=PAGES_TIMELINE

A très bientôt..!