IMGP9037

Toujours tentant à l'arrivée des grosses chaleurs d'aller patauger avec nos cannes à la main, on sait pourtant que nos chances de toucher une truite en plein coeur de la journée sont plus que limitées et qu'il est préférable de se pointer sur la rivière au lever ou au coucher du soleil pour mettre toutes les chances de notre côté.

Effectivement, en seconde catégorie l'Huisne est une rivière comptant peu de secteurs ombragés, et est donc très difficile à pêcher en journée à la période estivale. Mais il est possible, pour celui qui est en mesure de tenir tete à ce soleil de plomb, de s'amuser en nymphe au fil ou à vue sur les barbeaux.

IMGP9378

Il sont régulièrement à proximité des radiers durant cette période de l'année. Le pêcheur faisant preuve de patience et d'un minimum d'observation aura certainement l'oportunité de tenter un de ces magnifiques poissons. Mais il y a aussi les gros chevesnes qui maraudent le long des berges ombragées, et qui sont bien souvent difficiles à tromper. Le chevesne est un poisson lourd et puissant que beaucoup d'entre nous sous-estiment et qui mérite pourtant tous notre intérêt. Il n'est pas rare en seconde catégorie qu'il devienne notre sauve bredouille, nous lui devons au moins cela, le plaisir de faire plier le carbone quand les rares truites de seconde catégorie sont calées en journée.

IMGP9023

Mais il y a aussi pour ceux qui recherchent davantage de sensations, la présence d'un bon nombre de carpes dépassant largement les 5 kilos et dont certains spécimens peuvent dépasser les 15 kilos, également prenables en nymphe. Il y a donc pour ceux qui sont en mesure d'affronter ce soleil de plomb des journées d'été, de quoi se distraire. Je vous conseille d'ailleurs au passage de prévoir une épuisette de taille raisonnable si vous êtes tentés par ces poissons, les berges ne sont pas toujours faciles pour épuiser nos prises, elle vous sera donc bien utile pour attraper et relâcher les poissons dans les meilleures conditions...

IMGP9471

IMGP9478

Avant que les rayons du soleil ne viennent percer la surface de la rivière, et annoncer le départ des truites et ombres pour les profondeurs jusqu'au coup du soir, tout sera possible. Le calme de la nuit aillant mis les poissons en confiance, il sortirons à la fraîche faire le plein de nourriture. C'est donc aux premières lueurs du jour qu'il faudra venir pour avoir un maximum de chances et de temps pour espérer prendre une jolie truite. Même si nos chances sont réduites, la prise d'un beau poisson en pleine journée n'est pas impossible pour autant, à condition de connaître le postes et la position du poisson. les rares postes bien abrités du soleil maintiennent certaines truites en activité une bonne partie de la journée.

IMGP8963

 IMGP9383

 

 Photo0379

N'oubliez pas de vous munir d'un chapeau ou d'une casquette ainsi que d'une petite bouteille d'eau... On parcours pafois de grandes distance en longeant les berges à la recherche de poissons. C'est bien souvent au moment de faire demi-tour pour rentrer que l'on se rend compte de la distance parcourue.  C'est à ce moment qu'une petite gorgée d'eau est la bienvenue.

DSC_0426